et l'école renaîtra

Le Futur dépend de notre engagement éducatif, l'école en reste l'outil majeur, ne le laissons pas se dégradrer!

  • Accueil
  • > rendre mes palmes académiques!

4 mai, 2011

rendre mes palmes académiques!

Classé dans : — Alain @ 11:25

Monsieur le Ministre de l’EDUCATION  NATIONALE

 

Lorsque l’on m’a proposé les Palmes académiques pour la première fois, j’étais encore en fonction et j’ai refusé.

Un an après mon départ en retraite, en 2001,  j’ai reçu la même proposition, deux en fait, l’une émanant de l’Education Nationale et l’autre de la Mairie de la commune où j’exerçais depuis 30 ans.

Cette dernière m’a particulièrement touché car elle était portée par cette communauté que nous avions créée, année après année, autour de l’école dans notre quartier.  C’est vrai que depuis 1971, nous en avions parcouru du chemin ensemble et que grâce à cette énergie, bien des problèmes avaient été résolus, bien des intégrations avaient pu se réaliser, bien de très pénibles moments pour les uns et les autres avaient pu être, non pas effacés, mais surmontés.

J’ai accepté et j’ai eu le bonheur de recevoir mes Palmes Académiques des mains d’une collègue retraitée, dont toute la carrière avait été l’illustration du service pour l’enfant et sa famille, dans et autour de l’Ecole. Elle me fut remise dans cette communauté devenue Amicale qui aujourd’hui encore, en février 2011, fait preuve d’une belle vitalité. Dire que ce fut plus émouvant que la présence de mes premiers élèves – (classe de perfectionnement professionnel en 1962) parmi mes derniers élèves, (CM1) serait exagéré mais j’ai accordé autant d’importance à cette décoration officielle qu’à celle, officieuse, crée par cette belle assemblée, beaucoup !

Je n’ai jamais cessé de me manifester, jusqu’à romancer mes souvenirs et mes espoirs, sans rejoindre de groupes institutionnels mais en admirant ceux qui se battent de toutes leurs convictions.

Servir chaque fois que je le peux reste, à ma dimension,  ma façon de vivre encore et je suis fier de voir que mes enfants suivent cette voie.

Pourtant, à la lumière de ceux que leurs Palmes grattent, je sens les miennes me brûler….

Notre Ecole se brise, il y a peu de jours sans qu’une initiative officielle ne la sape encore plus.

Il n’y a, à ma connaissance, aucune vraie perspective de reconstruction : une école avec son équipe bien cohérente – son projet lucide et adapté à sa population –des enseignants et des aides bien préparés à leurs tâches – bien accueillis et bien accompagnés  -  une direction efficace – des ressources en fonction des besoins et non au hasard des localisations -  une réflexion véritable et concrétisée par l’osmose espace et temps…

Je crois en la mission de notre Ecole : donner toutes leurs chances à tous les enfants donc donner une chance à l’avenir mais je crois surtout en ces maîtres, à tous les postes, véritables pivots de notre Education Nationale. Le manque de considération pour les initiatives les plus heureuses, elles sont nombreuses mais aléatoires et sans reconnaissance, le découragement des jeunes et des moins jeunes sont des marques profondes de mépris.

C’est avec amertume que je suis conduit à renoncer à mes Palmes Académiques. Je veux rejoindre le beau mouvement de ceux qui ont été fiers de recevoir cette distinction et qui estiment qu’elle n’est plus le symbole d’un service d’Education Nationale  vraiment porteur d’un projet cohérent et  viable au service de tous nos enfants et de leurs familles.

Veuillez recevoir, Monsieur le Ministre, l’assurance de mon attachement à notre Education Nationale.

Alain VALEAU

Laisser un commentaire

 

parcelle 53 |
Éloge des Loges |
MAYACAT-ESOTERISME |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Cérelles C'est Vous !
| Carbet-Bar
| roller-coaster x