et l'école renaîtra

Le Futur dépend de notre engagement éducatif, l'école en reste l'outil majeur, ne le laissons pas se dégradrer!

  • Accueil
  • > La Fête Languedocienne de Loupian.

2 juin, 2011

La Fête Languedocienne de Loupian.

Classé dans : — Alain @ 16:18

Je suis venu, j’ai vu et j’ai été conquis…

Le temps, le maître des fêtes, était menaçant et il l’est resté… La chaleur était présente dès les premières rencontres le matin et elle n’a fait que s’amplifier.

Que tant et tant de personnes se soient mobilisées pour accueillir, pousser, faire danser, les animaux totémiques les plus variés est un étonnement constant… Comment on peut se mobiliser pour un plaisir gratuit ?

Le repas du midi rassemblait près de 300 aficionados des grosses bêtes… Que de défis entre les amis de l’Ane de Gignac, du Poulain de Vias, des Géants de Tancavel, de la Cabrette de Montagnac, du Sanglier de Villeveyrac, du Moustique de Maurin,  du Chameau  de Béziers,  du Chien de Sait Pons, de la Loche de Nizas, du Bœuf de Méze, du Loup de Loupian, des chevalets caracolants, de la Tarasque de Tarascon, du Cochon de Poussan. et de notre famille Coucaïrous. Que ceux que j’oublie veuillent bien me le pardonner…

Je n’aurais pas cru que les protecteurs de légende de notre village soient aussi connus, aussi recherchés par les petits et les grands. Le cortège de l’après-midi avait quelques difficultés à sinuer entre les spectateurs dans le cadre moyenâgeux des belles pierres de Loupian. Les fifres, les hautbois, les tambours, les voix embaumaient l’air de mille notes dansantes. Notre ami, Jean-Michel LHUBAC et ses musiciens saluèrent plusieurs fois le Coucaïrous de cet hymne qu’il nous a fait l’amitié de créer pour lui.

Responsable du Coucaïpitchou, j’ai eu le bonheur d’attirer les menottes vers notre petit « monstre » blotti dans son œuf… Il était logique qu’ensuite, Coucaïrous et Coucaïrette soient félicités de la prestance de leur rejeton…

Si vraiment le carnaval poursuit cette tradition qui voulait que la fête costumée, consacrée aux personnages caricaturés, porteurs des mauvais souvenirs à oublier autant que des espoirs à formuler, alors vive le carnaval et son pouvoir de rassembler en un moment de vraie liesse.

Je suis admiratif de tous ceux qui, à Saussan, à Loupian, en de nombreuses communes, ont la volonté et la persévérance pour organiser, costumer, clouer, assembler, fleurir, permette de dépasser les difficultés, les découragements, les critiques pour donner corps à leurs initiatives…  et finalement allumer les yeux des petits et des grands.

Bravo à tous et merci pour le plaisir partagé.

Laisser un commentaire

 

parcelle 53 |
Éloge des Loges |
MAYACAT-ESOTERISME |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Cérelles C'est Vous !
| Carbet-Bar
| roller-coaster x