et l'école renaîtra

Le Futur dépend de notre engagement éducatif, l'école en reste l'outil majeur, ne le laissons pas se dégradrer!

4 mai, 2011

FIN DU COLLEGE UNIQUE…

Classé dans : — Alain @ 10:33

                     Le Collège unique aurait vécu !              Je ne sais si l’on doit s’en réjouir… En 1975, j’étais directeur d’école et spécialisé en « Enfance Inadaptée » disait-on alors. Elève, j’ai connu les sélections abusives, 5 sur 32 élèves de CM2 présentés à l’examen d’entrée en 6ème, les autres vers la classe du certif puis apprentissage direct ou centre d’apprentissage. Pour beaucoup, ces orientés avaient plus de possibilités intellectuelles que moi mais tous n’avaient la la chance d’être des « GUY DEGRENNES » et de réussir sans l’école. 

                Tous les apprentis n’avaient pas non plus la possibilité d’être accompagnés en cours du soir ou en cours d’entreprises… Le Collège Unique dans sa conception initiale (selon l’avant-projet) promettait des structures d’accompagnement qui ne furent pas vraiment mises en place… A mon avis la seule structure qui prenaient solidement en compte les élèves du secondaire étaient les Cours Complémentaires, déjà disparus hélas! (du CP à la 3ème avec des profs/instits), devenus les Collège d’Enseignement Général avec les mêmes enseignants mais de la 6ème à la 3ème.                    Avec le Collège Unique, après les examens vinrent longtemps les commissions d’entrée en 6ème, véritablement efficaces si l’inspecteur s’en donnait la peine et vraie liaison entre primaire et secondaire, interactions positives pour les enfants se rendant au collège  puis ce furent les transmissions de dossiers de plus en plus vides… J’ai participé à des échanges entre enseignants, suivis de classes à chaque niveau… Pour les équipes (encore mon dada) qui jouaient le jeu, c’était une chance pour les enfants… Mais quelle formation accompagnait ces institutions ? Aucune vraiment… Si L’ORIENTATION PRECOCE ETAIT BANNIE, (ET ON VOUDRAIT Y REVENIR !!! ) repoussée à la 5ème ou la 3ème, le Collège Unique avait un défaut majeur auquel nos échanges essayaient de donner une solution : il ne définissait pas les connaissances des base et les savoir-faire… Encore une fois, la bonne volonté et l’aléatoire compensaient les structures inexistantes… De quoi décourager. Ensuite, chaque ministre a essayé de laisser son empreinte, souvent généreuse dans les intentions, nulle dans les effets à long terme… 

                      Il y eut des essais encore non transformés : les dossiers les livrets de compétence, les cycles sont aussi de bonnes institutions, comment y sont préparés les enseignants ? Mais quid des actions lorsque les constats sont faits ?                        Arrêtons de consulter les thermomètres, que l’on casse les uns après les autres et apportons des remèdes simples et sérieux : une classe – un enseignant formé et consolidé – un projet d’établissement cohérent et réaliste – une direction mobilisatrice et attentive – des moyens adaptés aux réalités – des liens réels entre chaque niveau successifs d’enseignement – une mobilisation de tous les partenaires et surtout des familles… 

                       Ce n’est pas en supprimant l’esprit ou l’étiquette d’une volonté d’ouverture que l’on améliorera la situation, c’est par 1 – une vraie prise en compte des enfants dès leur scolarisation 2- un suivi réel par des équipes cohérentes  3- un lien étroit entre les établissements. Tout le reste : détection des aptitudes et des difficultés – valorisation des projets – soutien – alternance ne prendront que sur un système épuré, solide et mobilisé… Le contraire de la casse actuelle mais aussi du peu de chance laissé à toutes les innovations esquissées depuis 75. (59 en fait BERTHOIN, d’autres avant dont F.BUISSON. 75, HABY bien sûr. J’ai même eu l’occasion d’en parler avec lui le 16 juillet 76… BAYROU avec enfin la reconnaissance de connaissance de  base pour tous et les classes de remédiations en 6ème et 5ème  pour tous les élèves, les parcours diversifiés… A l’eau, faute de moyens réels.. Et puis les autres LANG, ROYAL, JOSPIN, ALLEGRE… Luc FERRY nous a dit sur RMC, il y a peu, j’y étais, « J’avais le projet de constitution d’établissements adaptés à la réalité dans mes tiroirs mais… comme les autres, je n’ai pas eu le temps de mettre en place… »

             Alors suivre, UNE UTOPIE CARACTERISEE ?! Mais les enfants pendant nos agitations-cogitations, ils vieillissent,  avec quelle égalité des chances? Tous en ECOLE D’EXCELLENCE? Chiche… 

Laisser un commentaire

 

parcelle 53 |
Éloge des Loges |
MAYACAT-ESOTERISME |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Cérelles C'est Vous !
| Carbet-Bar
| roller-coaster x