et l'école renaîtra

Le Futur dépend de notre engagement éducatif, l'école en reste l'outil majeur, ne le laissons pas se dégradrer!

  • Accueil
  • > Commentaire des commentaires

6 juin, 2010

Commentaire des commentaires

Classé dans : — Alain @ 23:38

              Je suis, ravi que notre Ecole suscite autant de brillants commentaires, surpris de leur virulence. Bon, ils émanent de quelques passionnés, les autres se taisent ou ignorent… mais désespéré car, en quoi nos brillants esprits font-ils avancer la renaissance, pour certains, la mise à plat et la construction nouvelle pour d’autres? Quel analyste saura tirer de toutes ces rétrospectives, de tous ces « y-a-qu’à », de tous ces rêves, un début de réalisme capable d’inverser les tendances?

            Quelles tendances? Celle du ras-le-bol des acteurs de l’Education, celle de la désespérance et celle du  replis! Là je parle de tous ceux qui ont longtemps, discrètement le plus souvent, œuvré sincèrement. Œuvré pour que, à travers tempêtes contradictoires des réformes, parfois prometteuses, parfois destructrices, mais presque toujours mal digérées, mal évaluées, mal abouties, l’enfant dont ils ont la charge apprennent, comprennent et sortent de leurs mains en ayant progressé, vraiment, en savoir-être, savoir-faire et savoirs nécessaires. Certains, heureusement n’ont pas abandonné, heureusement, seuls dans leur classe ou en équipe, aléatoires mais réelles, persistent à faire bien.

             D’autres, je crains que leur nombre soit de plus en plus important, ont renoncé. Fumistes, certains, trouvent prétexte dans les incertitudes ambiantes pour justifier leur « moins-faisant »:

- la faute à la société – la faute aux gouvernants – la faute aux familles – la faute aux mauvaises graines d’enfants – la faute à …. liste à compléter.  Ils sont souvent les grandes gueules des sorties d’école et des discours de vacances…

-Quel métier difficile! Quel sacerdoce! Vous avez bien du mérite avec les gosses d’aujourd’hui!…

              D’autres, et c’est grave, ont baissé les bras par usure, par manque de soutien dans des moments trop  lourds. Ils se sont réinvestis autour de l’école et plus dans l’école… Leur sentiment de culpabilité est aussi funeste, terrible que la fumisterie des précédents. Pire, ils manquent à l’élève.

            Pourtant, bon sang, si nous isolons, le moment précis de l’apprentissage, la leçon, quel pied! Commencée avec un magnifique point d’interrogation, avec des doutes sur la capacité de chacun à résoudre la situation (en tout grammaire – histoire – math – sport…) « Je ne sais pas… » poursuivie par la maïeutique du pas à pas, des anciennes connaissances appelées à ressurgir, des démonstrations tâtonnées pour aboutir à  » J’ai compris, c’est fastoche! » Re-bon sang quelle jouissance! Pour une leçon comme celle-ci évidemment il faut en préparer, le contexte, en arrondir les angles, en différencier les approches… Il faut dans le long terme s’assurer de la cohérence, de la cohésion tout au long du suivi dans le cycla, en amont ,en aval… Il faut savoir que demain, il faudra colmater les trous de mémoire, consolider les démarches confuses… Mais n’est-ce pas cela être pédagogue: celui qui accompagne l’apprentissage?

                Je dis, péremptoire, car je tiens à la beauté de ce qui m’a fait vivre si longtemps et espérer toujours, que c’est cela notre devoir de réalité et que les discours, comme le mien hélas, sont peut-être nécessaire, mais que, au jour le jour, c’est sur le terrain de l’Ecole que devrait se forger  l’Education (pas que l’instruction, mais jamais les vrais Maîtres d’Ecole ne se sont souciés que d’emplir les cerveaux)          

            C’est une lourde, une immense responsabilité qui repose sur les épaules de tous les enseignants: il leur faut assurer, non pas au mieux, mais parfaitement, leurs tâches, même ballotés par le vent des tempêtes socio-éducatives, des menaces, des critiques, des conseils contradictoires… parce qu’ils sont, plus que jamais, de fait, les premiers engagés pour que demain nos enfants soient armés pour redonner des couleurs à notre société.

Laisser un commentaire

 

parcelle 53 |
Éloge des Loges |
MAYACAT-ESOTERISME |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Cérelles C'est Vous !
| Carbet-Bar
| roller-coaster x