et l'école renaîtra

Le Futur dépend de notre engagement éducatif, l'école en reste l'outil majeur, ne le laissons pas se dégradrer!

  • Accueil
  • > A LA RECHERCHE DU TEMPS PERDU…

6 mai, 2010

A LA RECHERCHE DU TEMPS PERDU…

Classé dans : — Alain @ 11:58

                         Et on reparle de récupérer le mercredi matin! Toujours sans se soucier du temps global de l’enfant ni de celui de la journée d’ailleurs: non pas de sa durée mais de son rythme sui bien étudfié en chronobiologie.   

             Le seul constat probant c’est : plus de classe le samedi matin avec pour corollaires la recherche, la mise en place, parfois d’activités de remplacements : éducatives et/ou ludiques mais souvent palliatif de la garde d’enfants. Quand il y a  propositions d’activités !

           Que deviennent les enfants de familles non-motivées ? Que deviennent les enfants réticents à   ces encadrements ? Choix multiples : grasse matinée, nounou-télé, courses en grandes surfaces, la rue et ses attraits…. Au lieu peut-être d’attirer ces activités à l’école donc de les offrir à tous.

               Non seulement je partage les inquiétudes et les propositions de Hubert Montagner, depuis longtemps, mais je m’alarme des propos d’un gouvernement qui répond aux questions sur la prise en compte des problèmes d’appétence scolaire, de discipline, de démission d’enseignants, en rejetant ces assertions comme des arbres qui cachent la forêt des ignorances… Pas de tête bien faites pour nos dirigeants mais des têtes bien pleines…. Educateurs, vous ne sculptez, pas vous remplissez !

               Dans notre groupe scolaire, il y a quinze ans, une réflexion sur le temps de l’enfant avait conduit à un sondage aussi : nous avions opté pour une modification de la journée (3 h ½ le matin 2 h /1/2 l’après-midi, pas touche au samedi matin et une prise en compte des temps de pointe et des repos… C’était un compromis boiteux mais qui voulait tenir compte de la fatigabilité.   

                Le samedi matin était trop précieux pour le supprimer, il était le seul vrai moment de rencontre entre parents et enseignants sans qu’une urgence le motive ou qu’une lassitude de fin de journée le bâcle…

             Quant aux deux heures consacrées à l’aide aux enfants en difficulté, de nombreux enseignants ne leur voient qu’une véritable plage ; le samedi matin ; mais pas question dit l’administration. Donc ce sera le soir (avec ou sans récréation ?) ou pendant l’interclasse du midi ( avec ou sans café ?)

           Pas sérieux tout ça !  

            A quand les véritables prises en considération des besoins de l’Ecole : des enseignants bien formés pour un travail d’équipe cohérent et non classe par classe, des projets solides, réalistes et ambitieux, des moyens adaptés aux populations, à l’environnement… Certains établissements fonctionnent ainsi et sont remarquables mais ce n’est pas la règle et pas même l’orientation souhaitée par notre ministère.

              Suppression de postes au nom d’une moyenne nationale, carte scolaire écartelée, semaine tronquée, soutien morcelé, IUFM insuffisant mais menacé, école maternelle méconnue alors qu’elle est la seule chance d’égalisation, parents contents de leurs enseignants, mécontents de leur école mais sans réaction…

             Oui seul l’avenir nous dira en quoi ces réformettes auront conduit à une révolution positive…

Laisser un commentaire

 

parcelle 53 |
Éloge des Loges |
MAYACAT-ESOTERISME |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Cérelles C'est Vous !
| Carbet-Bar
| roller-coaster x