et l'école renaîtra

Le Futur dépend de notre engagement éducatif, l'école en reste l'outil majeur, ne le laissons pas se dégradrer!

7 septembre, 2011

40- OUI TANTINE!

Classé dans : — Alain @ 12:40

                      Vers 22 h, j’étais au pied de l’immeuble de mon oncle et de ma tante. Le printemps avait adouci l’air et les platanes, le carré d’herbe rustique, les rosiers me semblaient agréablement accueillants.    

                   J’étais toujours encolérée par ce vilain barbu !                                   Décidément, je ne comptais pas la tolérance au nombre de mes vertus… Tant mieux sans doute, car sinon, me serais-je lancée dans cette aventure ? 

                    Rob et Alice m’attendaient. Ils avaient préparé un repas de campagne, ma campagne militante et la campagne de leurs terroirs… Ils devraient pourtant savoir que le «retour au pays» n’avait pas été une période de carême…        

              Comme pour de nombreux grands-parents et parents, nourrir les « petits » allait de pair, pour l’élan maternel, avec affection et chaleur                             J’ai remarqué aussi que, comme moi, comme Yann, certains de nos amis, dès leur arrivée chez leurs parents, instinctivement, ouvrent le frigo, moderne sein maternel, peut-être… Pour les enfants devenus autonomes, se réapproprier l’ambiance familiale passe par le palais et l’estomac.                     Fine mouche, Licette avait senti ma tension derrière mon plaisir à les retrouver. D’entrée, elle m’a dirigée vers la douche :                                      

                – Lave-tout !                  – Oui Tantine !   

                    J’ai réussi quand même à différer le décrassage pour téléphoner à la maison; pas de net ce soir.                     Juliette m’a beaucoup interrogé sur Romane, avec une belle envie dans la voix. Elle a saisi tout l’esprit du conte, Killian, plus pratique, trouvait qu’une cruche fendue pour arroser, c’était nul. Je laissais le soin à sa sœur de lui décrypter le message de l’histoire.

              Yann a tout apprécié, sauf cette fin de semaine un peu bousculée et s’est indigné de mon altercation de terminus :             - Ah si j’avais été là ! »   

                J’ai imaginé l’explosion et j’ai dédramatisé l’incident.                  Bonne nuit à tous, bisous adaptés selon le destinataire et à demain.  

              Evidemment, la Carthagène élevée au rang d’apéro ici, de pousse-repas chez mes parents, rare à la maison, attendait. C’est vrai que son fruité, lourd, présent, portait le soleil de nos vignobles. Une boisson pour souligner une journée bien remplie !

            – Alors ?   – ça, c’était la brièveté curieuse de Rob… 

               J’ai tout raconté en me débarrassant d’entrée de l’épi-sode désagréable de notre interpellation, déjà corrigée par la réaction des voyageurs.  Toujours lapidaire, Rob a tranché :  

         – Quel con !

             Ni nuances, ni discussion, un jugement, une condamnation sans appel ! Approuvée par le hochement de menton de son Chou d’épouse.            Après… Que du bonheur !  

               En remontant le temps, j’ai fait aimer à mes deux hôtes, Delphine, Romane. J’ai conté
la Cruche fêlée. Robert en connaissait une version maghrébine. 

            J’ai multiplié les anecdotes, les plaisanteries et les bisous de mes deux trésors, j’ai vanté les talents ménagers de Yann et évidemment donné des nouvelles des Cévenols, la sœur Pythie, le beau-frère inventeur, Xénia la voyageuse et David, le broc comme le surnommait Rob… L’œil allumé de Licette ne trompait pas, elle savait, la chipie, l’attirance de mon beau-père pour elle… 

             Je n’ai pas omis toutes nos rencontres, nos échanges par tous les moyens, avec ceux qui, directement ou indirectement, m’avaient confié la responsabilité de les représenter à Paris.

           Vers 23 h, c’est raisonnable, au lit, demain il y a usine ! 

Laisser un commentaire

 

parcelle 53 |
Éloge des Loges |
MAYACAT-ESOTERISME |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Cérelles C'est Vous !
| Carbet-Bar
| roller-coaster x