et l'école renaîtra

Le Futur dépend de notre engagement éducatif, l'école en reste l'outil majeur, ne le laissons pas se dégradrer!

  • Accueil
  • > - 35 – LE PETIT BONHEUR.

30 août, 2011

- 35 – LE PETIT BONHEUR.

Classé dans : — Alain @ 22:18

                    Sylvain était toujours avec nous et semblait ragaillardi par le bain de notre cirque ! 

                   Suivant l’ordre du jour, ces jeudi et vendredi, les conclusions de chaque groupe devaient être soumises aux critiques de l’assemblée plénière.                       J’ai eu la chance de n’avoir pas été choisie comme rapporteuse. Cela me laissait le rôle, facile, de pinailleuse, 

                       Encore des suggestions, des améliorations, décidément jamais nous ne poserons le point final à notre grand projet!                      Défaitiste Isabelle, car peu à peu, les différentes propositions sont adoptées et deviennent les articles de notre Charte. 

                 La Synthèse est en construction, sa charpente, ses murs, ses cloisons, s’élaborent. Notre travail d’architecture s’accomplit.                Il allait bien nous falloir les deux journées pour tout écouter, tout vérifier, tout ordonner et commencer à souf-fler. 

              A midi, pause. Devenus prudents et connus dans le quartier, nous avions retenu une salle dans trois cafés-res-taurants. Trois parce que nous sommes nombreux et que les salles un peu isolées sont plutôt réduites. 

             Sylvain nous a précédées et gardé des places dans le bistrot les plus proche. Quelle chance, nous avons pu béné-ficier d’un très beau coup de cœur !              Le repas était lancé, lorsque Karine a saisi au vol quelques mots de l’aparté entre deux délégués. C’était une gageure dans ce brouhaha. 

         Un collègue de l’Eure racontait à sa voisine l’émotion qu’il avait éprouvée en découvrant, sur Internet, le message de l’un de ses régionaux.          Mon amie lui a demandé de nous en parler et, dans le silence vite établi, l’Ebroïcien nous a fait vivre le texte l’avait bouleversé. 

         C’était un courrier dense adressé au Président de la République et de l’Education Nationale à propos d’une A.V.S. menacée de perdre son emploi.          - Son auteur enseigne dans l’école d’un petit village. Vous pouvez retrouver l’intégralité de cette poésie sur le Web. 

             Il l’a intitulée « Un Petit Bonheur » et j’espère que nous serons nombreux à ressentir un grand bonheur en le lisant. C’est un poème magnifique dans lequel il chante le quotidien d’une Auxiliaires de Vie Scolaire,..               Ce délégué a connu les écoles sans aucune présence, hors des enseignants, a connu la direction sans décharge de classe, puis a connu l’arrivée aléatoire mais précieuse des emplois jeunes. Il nous a traduit à merveille ce que pouvait ressentir ce maître de classe unique, ces enfants dont les journées allaient s’amputer d’un membre plus qu’utile, un membre devenu indispensable dans une école de la solidarité, du réconfort et de la confiance retrouvée.              Ce recours peut sembler infime aux yeux des Grands qui décident des économies, des soustractions, du devenir du sans-grade. Eux sont assurés qu’une sonnette ou un coup de téléphone apportera une aide à leur moindre contrariété. 

            Pourtant, que ce petit rouage est important au regard de ceux qui oeuvrent avec seulement deux mains, des idées et leur seule bonne volonté !                Oui, c’est à pleurer, comme l’écrit l’auteur. 

               Notre collègue a eu raison de nous évoquer ces lignes émouvantes. Nous allions oublier le rôle immense jouer par les dames de
la Maternelle, celles que nous appelions par leur prénom et à qui nous confions nos bobos et nos chagrins, celles qui aidaient la maîtresse à nous faire belles et beaux les jours de spectacle 

          Auxiliaire de Vie Scolaire, quel beau métier mais quelle ingratitude de ne le connaître que temporaire ! 

Laisser un commentaire

 

parcelle 53 |
Éloge des Loges |
MAYACAT-ESOTERISME |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Cérelles C'est Vous !
| Carbet-Bar
| roller-coaster x