et l'école renaîtra

Le Futur dépend de notre engagement éducatif, l'école en reste l'outil majeur, ne le laissons pas se dégradrer!

  • Accueil
  • > 32-L’ECOLE ET SON ENVIRONNEMENT.

28 août, 2011

32-L’ECOLE ET SON ENVIRONNEMENT.

Classé dans : — Alain @ 10:09

             Le mercredi, les exposés se sont poursuivis.                 L’hétérogénéité des populations scolaires, la grande diversité des potentialités, sont des truismes que notre école doit assumer, très tôt, nous a rappelé une Bordelaise. 

               - L’attention portée à tous les enfants, depuis leur plus jeune âge et, plus précisément, dès leur entrée à l’école ma-ternelle, constitue la meilleure prévention des diversités d’apprentissage.               Dans la plupart des situations, la seule pratique pro-fessionnelle de l’équipe éducative répond à cette attente. Elle le ferait encore mieux avec une formation psychologique plus poussée et avec un effectif dans ces classes, si importantes, plus favorable à l’individualisation. 

             Pour d’autres élèves marginalisés par leur personna-lité, leur précocité, leur retard ou un handicap avéré, un dépistage rapide, une pédagogie différenciée, des soutiens adaptés ou parfois des orientations spéciales doivent égali-ser les chances et s’efforcer de compenser les déficits.             Chaque établissement doit pouvoir disposer de ce personnel complémentaire essentiel. S’en remettre à la seule augmentation du temps de travail, à la seule bonne volonté d’intervenants non spécialisés est un leurre, un manquement à nos devoirs vis-à-vis de tous les enfants. 

               Les temps particularisés de soutien ne sont pas à rejeter d’emblée, mais ne doivent pas alourdir la journée d’enfants déjà en difficulté, ni les marginaliser. Ils doivent être de vrais moments de consolidation. Ils ne doivent pas être des instants émiettés, voués, surtout, à occuper le volu-me de présence à l’école des enseignants, amputé par la suppression sans consultation du samedi matin.             Elle en a profité pour vilipender la casse de la carte scolaire 

             – Sous prétexte de mixer les populations d’élèves cette initiative n’a fait qu’ouvrir en grand la divagation des inscriptions, promouvoir le bouche à oreille comme le mode de choix d’un établissement ! C’est vrai, autrefois, quelques arrangements permettaient des inscriptions indues, hors du secteur, mais maintenant, ces mouvements sont autorisés et, par le jeu du bon vouloir des autorités, amènent à de nou-veaux ghettos          Les écoles de « bonne réputation », disons de « bonne fréquentation » sont recherchées par les familles sélectives. Les autres se voient abandonnées aux enfants de parents qui « s’en fichent » finit-on par murmurer. 

          A peine le temps d’une ponctuation et notre Girondine aligne les constats :            - L’adaptation de l’école à son environnement, est devenue difficile ; leur fracture s’est accentuée. La réduction de la semaine, la suppression du samedi matin, la création de ces Etablissements d’Enseignement Primaire éclatés, la nomination de responsables administratifs nomades n’ont fait qu’accentuer la mort des écoles de quartier et de village. 

               Nous redemandons le retour à des écoles à taille et relations humaines…             J’ai pensé à Bernard, notre bougon qui avait refusé de remplacer de jeunes collègues dans les services minimum des jours de grève.          Venant de la Creuse, rocailleuse comme sa voix, un instit pensionné n’a pas hésité à proposer la participation de retraités actifs, ce potentiel de personnes qualifiées, pour remplacer, en urgence, un enseignant à l’absence imprévue, ces petites absences rarement couvertes. Il a suggéré que ces mines d’expériences puissent, dans chaque Académie, par-ticiper aux moments de réflexion pour des projets, des bilans autant que des actions nouvelles… 

          Nombreux anciens qui siégeaient avec nous hochaient la tête mais, était-ce des mouvements négatifs, affirmatifs ou simplement dubitatifs ?            Même sur la base du volontariat, cette opportunité fait peur, comme une porte ouverte aux restrictions de personnel. Pourtant, nous en comprenions bien le caractère occasionnel, aléatoire et solidaire, mais… 

           Officieusement, certains des ex-enseignants présents participaient à la vie de leur collège, lycée ou école communale, en catimini presque, c’est dommage…

Laisser un commentaire

 

parcelle 53 |
Éloge des Loges |
MAYACAT-ESOTERISME |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Cérelles C'est Vous !
| Carbet-Bar
| roller-coaster x