et l'école renaîtra

Le Futur dépend de notre engagement éducatif, l'école en reste l'outil majeur, ne le laissons pas se dégradrer!

  • Accueil
  • > Archives pour décembre 2014

18 décembre, 2014

PETIT PIERRE ET LE BONHOMME DE NEIGE

Classé dans : Liens — Alain @ 19:38

Petit Pierre et le bonhomme de neige

 

C’est la veille de Noël, Petit Pierre est dans le parc près de sa maison. Il est content parce que la neige est épaisse, mais il s’ennuie un peu.

Que peut-on faire dans un parc tout seul quand la neige est tombée… des boules ?  Oh non…  A qui les lancer ?

Ou alors une grosse, oui, pour faire un beau ventre de bonhomme puis une autre belle plus petite pour la tête ;

Pierre roule ses boules… Il a froid, il saute et frotte son nez.

Bon maintenant, il faut un beau foulard pour le cou du bonhomme, un chapeau sur son crâne… Vite, Petit Pierre court à la maison, ramène ses trésors : une carotte pour le nez, deux moitié de pomme de terre pour les oreilles, dans le trou de la bouche, il enfonce une vieille pipe

Il dessine les bras, les jambes, accroche une canne au côté du bonhomme et voilà !

Et non il manque quelque chose…Quoi donc ?

Mais oui, les yeux ! De sa poche d’anorak, Petit Pierre sort deux belles agates claires ave des ailes de papillon multicolores  dedans. Voilà fixé l’œil droit, puis l’œil gauche… Petit Pierre est fier : son bonhomme est réussi, vraiment !

Petit Pierre tape des pieds, mouline ses bras ; il se réchauffe et souffle un gros nuage de vapeur sur le visage de son bonhomme.

-        Soudain, il entend une grosse voix :

-        Ouais, je suis très beau ! Tu as bien travaillé !

Quel bond pour le garçon ! Il tourne sur lui-même, il tourne autour du bonhomme de neige… Personne !

- Ah, ah, ah, que tu es drôle ! Ne cherche pas, c’est moi, ton copain tout froid. Ton souffle m’a donné vie. C’st bientôt Noël, je voudrais en profiter pour aller voir les rues de ta ville !

-Mais, mais, bêle Petit Pierre, un bonhomme de neige, ça ne parle pas, ça ne bouge pas, ça ne regarde pas…

- Moi en tout cas si. Allez viens, souffle fort sur mon nez, et en route.

Petit Pierre avance doucement suivi par le bonhomme qui glisse sans bruit sur la neige du parc

Bientôt, ils sont dans la rue aux vitrines illuminées, la rue pleine de gens pressés.

Petit pierre se demande ce que vont penser toutes ces personnes..

Et bien, elles ne s’étonnent pas ; si elles pensent, c’est seulement que Petit Pierre est avec un copain très bien déguisé en bonhomme de neige. Ce ne serait pas sa pipe qui fume et ses yeux qui remuent, on dirait un vrai !

Le bonhomme de neige, lui, ne regarde que les lumières des magasins. Il est ravi, heureux…

Petit Pierre lui souffle

–       Ne t’approche pas trop, ça chauffe toutes ces lampes ! Tu commences à fondre.

–       Tant pis, c’est trop beau

–       Allez viens, retournons dans le parc tout froid, ici la neige est sale, grise.

-        Non, non, je suis trop bien.

Et arrive ce qui doit arriver à tout flocon, tout glaçon réchauffé ; bonhomme de neige fond, fond, diminue, diminue…

Tombe la canne puis le foulard, la pipe aussi puis le nez carotte ; le bonnet glisse et bientôt les yeux ne brillent plus.

Petit Pierre entend un dernier gros : « MERCI ! »

Puis sur le trottoir, il n’y a plus qu’une belle flaque d’eau.

Petit Pierre rentre chez lui, triste bien sûr mais peut-être a-t-il rêvé… Dans sa chambre, il dessine un magnifique bonhomme de neige, tout semblable à son copain.

Petit Pierre a souvent rebâti des bonhommes de neige, il a soufflé dessus très fort, mais aucun n’a fait briller ses yeux, pris une grosse voix et glissé derrière lui… mais un jour d’hiver, peut-être…

Chaque soir, Petit Pierre regarde son dessin et parfois, juste, juste avant de s’endormir il voir deux billes briller et une pipe fumer.

Allez, bonne nuit Petit Pierre…

7 décembre, 2014

Mon dernier coup de cœur pour tous : Michel PIQUEMAL

Classé dans : Liens — Alain @ 16:59

Mon dernier coup de cœur pour tous : Michel PIQUEMAL

  • J’ai rencontré Michel PIQUEMAL l’écrivain pour tous… Je le connaissais surtout pour les albums que j’ouvrais pour des jeunes enfants…  Je l’ai rencontré en une soirée « bibliothèque ».
  • J’ai aimé le « diseur » d’histoires et les enfants présents aussi ; j’ai aimé ses personnages touchants, avec un fort  faible pour PETIT NUAGE… J’ai aimé sa philo, capable de mobiliser les petits esprits et les grands penseurs ; je conseille ses philo-fables et son Sophios  à ma petite fille bientôt en Terminale… De la réflexion, de l’humour, de l’ironie parfois, mais de l’émotion, de l’espoir et du recul souvent…
  • Ne me croyez pas sur parole, mais avant tout j’aime transmette alors quand je trouve une belle source, j’ai envie d’en faire profiter tout le monde. Allez sur son site, laissez vous tenter par une réflexion, un titre une couverture et lisez, faites lire… Ponti m’a séduit et je ne le délaisse pas, mais Piquemal vaut aussi le voyage au pays des mots…
    • Deux Philo fables de Michel Piquemal  (elles sont suivies de guides de réflexion) 

Il y avait un homme très riche. Il y avait un homme très pauvre. Chacun d’eux avait un fils et chacun d’eux vivait de part et d’autre d’une grande colline. Un jour, l’homme très riche fit monter son fils au sommet de la colline et, embrassant tout le paysage d’un grand geste du bras, il lui dit :

-Regarde, bientôt tout cela sera à toi au même instant , l’homme très pauvre fit monter son fils sur l’autre versant de la colline et , devant le soleil levant qui illuminait la plaine , il lui dit simplement :

-Regarde !

 

Le prix d’une gifle

Un jour, un pauvre se disputa avec un riche. Le ton monta et, sans plus de préambules, le riche gifla le pauvre. Celui-ci, qui ne comptait pas se laisser faire, porta l’affaire devant le juge.

Le juge écouta les deux plaignants et décida que l’homme riche donnerait en dédommagement à l’homme pauvre un bol de riz.

Alors le pauvre s’approcha du juge et lui donna une grande gifle sonore.

- Mais tu es fou ! cria le juge. Qu’est-ce qui te prend?

- Oh, rien du tout, dit le pauvre. Juste une envie!

Je me passerai du bol de riz, vous n’avez qu’à le garder pour vous.

 

Sophios : Un vieux philosophe hors du temps  invente avec humour des fables pour ses plus jeunes élèves.

Des albums :

L’école des mammouths

Une drôle d’aventure préhistorique..  Un curieux bonhomme qui voudrait faire l’école aux petits Cro-Magnon avec 15 000 ans d’avance !

Papa géant.

Michel Piquemal raconte : « Lorsque   j’étais enfant, j’avais un papa géant. Non pas comme dans mon album, un vrai   géant cinq fois grand comme un être humain, mais tout simplement un adulte   d’un mètre quatre vingt dix et pesant généreusement ses cent kilos. J’étais   en ce temps-là plutôt fluet et mince, et ce papa-là m’impressionnait. Sa voix   grave, sa barbe fournie, tout contribuait à me faire craindre ses colères. Il   m’aura fallu presque toute une vie pour apprivoiser son image. Aussi ai-je un   jour pris la plume et griffonné sur un bout de carnet « il était une   fois un petit garçon qui avait un papa géant », et inconsciemment, sans   même m’en rendre compte, ai-je écrit ce conte à la gloire des papas qui font   parfois un peu peur mais se révèlent avoir un cœur gros comme une montagne.   Le petit garçon est terrifié par son père, mais la maladie du géant, réduit à   l’horizontale, va lui permettre de l’apprivoiser.

Petit Nuage

Un roman court passionnant où l’on vit   vraiment avec des tribus des prairies d’Amérique du Nord. Ce que j’ai aimé,   c’est ce garçon un peu différent, sa grand-mère et leur recherche de   dépassement. Un très beau roman conte, saisissant et magnifique ; Des   aventures du jeune guerrier à nos aventures quotidiennes, il y a peu d’écart   finalement..

Plus, plus…   200 titres, de tout, cinéma, roman, nouvelles,  DE TOUT et encore je ne connais pas les   nouveaux…

Essayez…

 

parcelle 53 |
Éloge des Loges |
MAYACAT-ESOTERISME |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Cérelles C'est Vous !
| Carbet-Bar
| roller-coaster x