et l'école renaîtra

Le Futur dépend de notre engagement éducatif, l'école en reste l'outil majeur, ne le laissons pas se dégradrer!

  • Accueil
  • > Archives pour février 2013

19 février, 2013

Structures fondamentales d’une école.

Classé dans : Liens — Alain @ 0:11

            La mise en place, à chaque niveau d’acquisitions, du plus élémentaire au plus haut, pour chaque élève, des aides nécessaires afin qu’il aille aussi loin dans ses acquisitions que lui permettent ses possibilités, en compensant au mieux ses handicaps…          

                 Des structures : « Essentielles ! Primordiales ! Vitales ! »          

             Pas de qualificatifs assez sonores pour elles : Conseil d’établissement, conseil de cycle, équipes pédagogiques, équipes éducatives, conseils coopératifs, groupes de projets… 

           De quoi décourager un candidat à l’enseignement ! 

            – Elles constituent un tissu scolaire, véritable garant de l’accueil de l’enfant, de son suivi !              

        Mettre vraiment en oeuvre les documents de références, de réflexion et de mise en œuvre qui accompagnent la vie d’un établissement. 

          Insister sur la synthèse des harmonisations décidées dans et entre les cycles..             

             - La clarté pour tous des projets spécifiques par classe, par regroupements divers, à moyen ou court terme, est nécessaire. L’engagement dans un projet d’activité a valeur d’accord et lie ses acteurs afin qu’il devienne une réalité où chacun trouve sa place.. 

          Les modalités de vie éducative adoptées par le Con-seil des maîtres doivent se relire aisément, surtout si, tout en respectant l’esprit global de fonctionnement de l’établissement, chaque enseignant imprime ses « trucs », son originalité, ses richesses personnelles à sa classe.            

               …Les orientations, les contrats passés avec tous les intervenants concernés, la famille et l’enfant, établissent un protocole de prise en charge pour le meilleur suivi de chaque élève nécessitant un enseignement particularisé. C’est autant une reconnaissance de l’utilité du rôle qu’un outil de solidarité autour de l’enfant concerné. 

            Le règlement de convivialité est un document important auquel se réfèrent les adultes et les enfants de l’établissement. Il rappelle les règles de vie en commun et justifie les avertissements ou les sanctions éventuelles…        

            L’acte le plus important est le Projet de l’Ecole, sa Bible, puisqu’il intègre son esprit de fonctionnement, adapte ses progressions aux réalités de son secteur et définit les actions optimales pour atteindre les objectifs que lui attribue l’Education Nationale.     

                Sa rédaction par tous les enseignants, ses ambitions, autant que son pragmatisme, sont garantis par sa présentation en Conseil d’Ecole à tous les acteurs significatifs de la vie de l’Etablissement. Ils en font une référence pour toute sa durée officiellement définie. Etat des lieux de l’école, de sa population, de ses ressources, de son organisation et de ses réponses pour remplir sa mission, ce document est un guide qui n’exclut surtout pas son évolution, son adaptation selon les circonstances….  

6 février, 2013

La grande inégalité des ressources de nos écoles…

Classé dans : Liens — Alain @ 0:23

              La grande inégalité des ressources en locaux, matériels, fournitures, budgets, personnels, accès aux centres cul-turels et sportifs, doit cesser, à tous les niveaux !          

                  Les moyens de fonctionnement comme d’investissement doivent être dispensés par les tuteurs territoriaux, sur des bases identiques à tous les établissements publics de mêmes catégories. 

            Il faut bien insister sur la compensation nécessaire auprès des collectivités si diverses dans leurs finances pour atteindre cette même couverture des besoins fondamentaux. Une allocation ! L’Etat, responsable du droit pour tous à l’enseignement, doit égaliser les dotations attribuées aux établissements.              

                Ensuite, la spécificité évidente des populations, des conditions géographiques, sociales, des disciplines enseignées conduit à des avenants justifiés et fortement souhaitables. 

                         - Les projets judicieux, mobilisateurs, favorables à l’éducation, l’instruction, l’éveil… doivent pouvoir devenir des réalités sans dépendre d’une course aux subventions. Il n’est pas normal que des élèves se transforment en vendeurs de gâteaux, de billets de loterie… pour gagner leur droit à une activité. 

           Leur participation à sa conception et à sa gestion, y compris financière, est instructive, pas la quête.. Il existe des œuvres et des services officiels dont la vocation est d’alimenter ces initiatives… Ce sont eux qu’il faut encourager et développer…  

            Naturellement, un tel mouvement provoque bien des bouleversements. Le ministère éclate. Le traumatisme subi par sa plus haute autorité, justifie son éviction, mais aucun remplaçant proposé par le Gouvernement, Président et Premier ministre, ne trouve grâce aux yeux des Français. 

              Celui que nous voulons, doit avoir fait ses preuves tout au long de l’échelle éducative, doit avoir une bonne connaissance du monde associatif, de la psychologie de la famille autant que de l’enfant. Il doit être doué d’une grande écoute, mais aussi d’une belle fermeté pour mettre en œuvre sans atermoiement le Plan adopté par le Parlement après la proposition de tout un peuple.                

              Rares sont les personnes parvenues à une haute fonction ayant ce profil et ce cursus expérimenté. Quelques proviseurs, quelques présidents d’Université, débarqués après les révoltes étudiantes mais jamais découragés attirent pourtant les regards. 

            Paradoxalement, ce sont les entretiens menés par nos délégués, les enquêtes des journalistes qui nous conduisent vers notre candidat. Mieux, nous insistons pour que les sept postulants pressentis, trois femmes et quatre hommes fassent partie du cabinet de notre ministre de prédilection.               

                  Aucune importance n’avait été attachée à l’appartenance politique, ce qui avait suscité bien des obstacles, bien des embrouilles à déjouer           

                  Même si peu de nouveautés s’exprimant, même si certains nous connaissent des modes de fonctionnement, des expériences, vécus dans des écoles de leur expérience ou lus dans des revues, des ouvrages, voire des romans, entendre leur donner une volonté d’existence, les inscrire dans une étude pour toute notre Ecole, fait chaud au cœur. 

           Si des sceptiques de la bonne volonté ou du lendemain, grimaçent, notre optimisme les reléguera à l’arrière-plan… Pour le moment ! 

 

parcelle 53 |
Éloge des Loges |
MAYACAT-ESOTERISME |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Cérelles C'est Vous !
| Carbet-Bar
| roller-coaster x