et l'école renaîtra

Le Futur dépend de notre engagement éducatif, l'école en reste l'outil majeur, ne le laissons pas se dégradrer!

14 août, 2010

Ah mes petits…

Classé dans : actualite de retaite — Alain @ 21:56

 

         Les classes de l’école maternelle m’ont sollicité pour terminer ce  trimestre par des contes. Prévue d’abord dans leurs locaux, cette rencontre s’est finalement déroulée à la bibliothèque. Des contes aux livres, le pas était plus rapide à effectuer. 

         Je ne reviendrai pas sur le plaisir de faire briller des yeux d’enfants, d’intriguer leur imagination et des échanges savoureux qu’entraînent nos rêves ensemble. 

         Non, c’est de mon trac que je parlerai. J’ai enseigne pendant 40 années. J’ai été moniteur, directeur de centre de loisirs, responsables d’associations pour et avec les enfants. J’ai eu en charge pendant très longtemps des grands (14 à 18 ans), dits en « difficulté », troubles du comportement dans des banlieues chaudes… et pourtant, jamais je n’ai envisagé sereinement de me trouver en charge de 25 à 30 « petits ». 

         Comment tenir compte de leur diversité affective, de leur personnalité en éveil, de leurs sensibilités si différentes ? Avec des plus vieux, l’autorité est plus facile dès lors que les règles sont bien posées, que la mobilisation, la curiosité, les objectifs d’apprentissages sont rendus motivants… La fugacité d’intérêt des « petits », leur aptitude à se laisser prendre par tout ce qui se présente, leur fatigabilité… me font admirer ceux et celles qui, dans le quotidien de la classe, les entourent. Non seulement, ils doivent veiller à leur sécurité, à leur calme, à compenser l’éloignement, même temporaire, avec la famille, mais surtout, les éduquer. Il faut leur apprendre le langage, le graphisme, la construction de la communication, leur donner des repères dans le temps, l’espace, les notions abstraites, les bases de la vie ensemble, premières pierres de la citoyenneté…  C’est un engagement qui nécessite une connaissance précise de la pédagogie si particulière adaptée aux jeunes enfants et une pratique éclairée de leur psychologie… 

         Mes nombreuses visites en école maternelle m’ont toujours laissé admiratif. Je crois, absolument au métier d’enseignant et l’Ecole, pour moi, doit être la véritable chance du Futur. (c’est un autre débat). Mais, suite de la famille, de la crèche, des assistances maternelles… chacune ayant leur rôle important, le niveau pré élémentaire représente la première et la ressource fondamentale pour donner à nos enfants, l’épanouissement personnel et l’égalité culturelle nécessaires à un bon départ… Bien sûr, ce n’est pas suffisant, bien sûr des handicaps peuvent se révéler difficiles à dépasser même avec l’attention des éducateurs, toutes les personnes qui oeuvrent dans l’école, mais au moins la vigilance, exercée dans ce microcosme, peut permettre, très tôt, une prise en charge spécifique. 

         Je regrette avec véhémence toutes les attaques qui déstructurent notre Ecole en général, contre le niveau élémentaire notamment et je m’inquiète des menaces qui pèsent sur notre Maternelle… 

         Lorsque je regarde, les classes qui me sont prêtées le temps d’un conte, je me dis qu’il serait magnifique que leur effectif assure vraiment la plénitude d’attention auquel chaque petite tête a droit 

         Dans notre commune, les parents sont, encore, très présents et leur action pour embellir l’école, accompagner les activités méritent notre considération, c’est une compensation aux manque d’ambition des structures officielles mais un beau soutien et un bel encouragement pour la réussite des initiatives de nos « instits » pardon « profs des Ecoles ». 

 

parcelle 53 |
Éloge des Loges |
MAYACAT-ESOTERISME |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Cérelles C'est Vous !
| Carbet-Bar
| roller-coaster x