et l'école renaîtra

Le Futur dépend de notre engagement éducatif, l'école en reste l'outil majeur, ne le laissons pas se dégradrer!

31 juillet, 2011

15-Les Sages.

Classé dans : — Alain @ 23:09

De délégations en délégations, un Bureau National de Sages émergea. Il représentait chaque Comité d’Académie. Il n’était inféodé à aucune majorité politique, ces majorités si promptes à enterrer leurs richesses individuelles pour ne plus exister que par le volonté du chef ou la ligne du parti.
Il chattait par Internet, échangeait moult documents, recevait les questions, les suggestions, les vœux des déléga-tions de tout le territoire, métropolitain, outre marin et même de compatriotes exilés.
Il assemblait les suggestions, les réponses, les sou-mettait un temps à la critique des internautes et enfin rédigeait les motions qui seraient débattues à Paris. Rien de caché !Il alimentait ses concertations en puisant dans l’analyse de la toile, énorme travail accompli par tous les engagés enragés de la bécane. En attendant que se constitue l’Assemblée des ultimes représentants nationaux des Etats Généraux de l’Enfance, ce Bureau Sages jouait parfaitement son rôle de grand architecte. Le mouvement prenait de l’ampleur. Des syndicats  ont tenté de l’organiser, de le récupérer, pour palier notre inexpérience sans doute, sur notre site national, vite créé, mais bien étudié, transparent, fourni, clair, aux salles, aux armoires aux tiroirs habilement fléchés, agréablement illustrés, se sont classées les idées fortes de chaque groupe, des premiers spontanés, aux assemblées de délégués. Bravo à tous ces rois du logiciel et des statistiques qui ont su cueillir toutes les opinions, toutes les suggestions, toutes les  inquiétudes pour en tirer les grands axes, les cha-pitres prioritaires de nos synthèses. Ils ont offert à tous, au Bureau des Sages surtout, les moyens de se retrouver dans cette vaste collaboration. Pratiquement chaque commune, chaque quartier, cha-que groupe presque, avait, très vite, créé son vecteur infor-matisé. Ce qui a facilité, paraît-il, les récoltes pour les moissonneurs de notre site national. Par son intermédiaire, un délégué parisien, choisi par le Bureau et agréé par tous les supporters du Web, s’est adressé aux Fédérations :

- Nous respectons l’action syndicale. Nous voulons oublier vos tentatives avortées, vos échecs et ne nous souvenir que de vos bonnes intentions. agesMais…

Avez-vous vraiment conscience du décalage entre notre vision idéale d’un syndicaliste et la caricature que, dans l’ensemble, vous en donnez, vous les institutionnels de la contestation, les quasi-fonctionnaires des délégations locales et nationales? Un syndicaliste, un vrai, est d’abord un travailleur. Quelles que soient sa discipline, sa catégorie, il ne fait pas forcément ce qu’il aime mais s’efforce d’aimer ce qu’il fait (dixit Pascal). Il a la fierté du produit fini, du service rendu. Le client, l’usager, n’est pas un étranger hostile, seul connu du patron ou des vendeurs. Il est le témoin de la compétence collective. Il a le droit, s’il le souhaite, de connaître toutes les étapes de la réalisation, d’un objet d’usine comme d’un savoir d’école.
Il connaît tous les risques, toutes les beautés, les fiertés et les difficultés, voire les dangers de la profession qu’il représente.
Il œuvre d’abord pour que le fruit des labeurs se développe dans un climat de confiance, de transparence et d’impartialité.Il veille à ce que nul ne soit lésé, ni l’entreprise, ni la main d’œuvre, de l’apprenti au cadre, ni ceux qui y investissent leurs ressources, en toute lucidité de placement, en tout espoir de bénéfice, dans le respect garanti des hommes et femmes dont le travail assure cette rentabilité… Il évite que paternalisme et autoritarisme ne soient élevés en modes, en règles pour travailler ensemble.Le syndicaliste ne peut se présenter au suffrage de ses collègues que lorsque son travail l’a modélisé et autorisé à parler à l’égal de tous. Sa force tient dans sa crédibilité et dans son identité, reconnue, de travailleur.
Le délégué dont la tâche syndicale passe avant sa profession est un tricheur, aussi beau parleur, aussi convainquant, aussi rude adversaire des adversaires soit-il !  Voilà pourquoi nous avons exclu les fédérations syn-dicales de nos débats et pourquoi nous avons accueilli avec plaisir les individus, encartés ou isolés. Leur expérience, leurs réflexions, leurs doutes comme leurs élans sont précieux, mais ils ne doivent représenter qu’eux-mêmes… Ensuite, s’il y a un ensuite, se redéfiniront les mouvements syndicaux en fonction de l’expression de nos souhaits et le respect de notre charte pour une Ecole Autre. C’est indispensable, incontournable ! Alors, ils deviendront les analystes des problèmes et les chercheurs de solutions, les garants des personnels de l’Education Nationale ! Nous croyons à l’action du syndicalisme, car hélas, la balance des D.R.H. a des unités de mesure bien pipées, et la justice des prud’hommes, bien embouteillée, est illusoire, mais il faut que le mot ‘’lutte’’ devienne ‘’ concertation’’. Ce qui n’empêchera jamais de montrer les dents mais évitera, parfois, d’avoir à mordre…

Nous, usagers du service public, de notre Ecole,  souhaitons que jamais, plus jamais, nous ne nous dispersions en des querelles de personnes, de droit, d’obligation, de plain-tes, d’assurances, de fric lorsque les enfants, victimes ou coupables, sont en cause. L’intelligence, la psychologie et le bon sens, la fermeté, la sanction puis l’œuvre conduite après résilience doivent guider nos réunions de conciliation pour tous les mis en cause : enfants, adultes, institutions. Veillez à nous garantir des éducateurs, des enseignants heureux de leur métier, confortés par votre organisation, respectés de leurs hiérarchie et dévoués à leurs élèves.C’est l’essentiel de ce que nous attendons de vous.Par contre, vous le constatez, nous pouvons beaucoup ensemble, si votre profession, donc notre Ecole, donc nos enfants, donc notre futur à tous, se trouvent menacée !
Sans la nécessité d’un autodafé cette fois !

Laisser un commentaire

 

parcelle 53 |
Éloge des Loges |
MAYACAT-ESOTERISME |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Cérelles C'est Vous !
| Carbet-Bar
| roller-coaster x